Le retour des super-héros en maternelle

Les héros font un retour en force dès la maternelle !

Mon fils 4 ans, fan inconditionnel de Spiderman et des héros en général, n’est pas un cas particulier. Ce phénomène démarre dès la petite section de maternelle. Les supers héros les plus plébiscités par les enfants sont Spiderman, IronMan, Capitain América, SuperMan, en deux mots  les héros Marvel.

Mais pspidermanourquoi les héros des années 70 ont un regain de popularité ?

Certains vous dirons que les  blockbusters sorties récemment au cinéma ont fortement contribué à augmenter leur notoriété. D’autre diront qu’ils ont tout pour plaire : immortel, fort et cool  ils
sont présents pour combattre le mal. Ce thème universel, les designers de l’époque l’ont bien compris. C’est peut être une partie de la réponse mais en regardant de plus près, on observe qu’ils ont été crée sur le même modèle.

Tous ces personnages possèdent une double personnalité. Dans la vie de tous les jours, ce sont des individus réservés, discrets et assez maladroits mais lorsqu’ils portent leurs costumes ce sont des personnes fortes, confiantes avec des supers pouvoirs, prêts à affronter le mal.

Est-ce dangereux que mon enfant s’identifie à ces super-héros ?

Personnellement, je ne pense  pas cela  constitue un danger pour les enfants. Ils ont besoin de rêver, de  s’identifier à des personnages forts et rassurants. N’oublions pas qu’ils n’appréhendent pas de la même manière que nous la réalité et que les frustrations, bagarres ou déceptions peuvent prendre chez eux une  dimension bien plus importante que nous pouvons l’imaginer.  Ces personnages leur permettent d’affronter les petites épreuves de  la vie.

En effet, les publicitaires l’ont bien compris, prenons  par exemple la pub pour le biscuit « Prince ». Ils mettent en scène des enfants qui attrapent un petit serpent des eaux ce qui peut tout-à-fait être réalisable et de l’autre côté on voit des enfants déguisés en chevalier qui après avoir mangé le biscuit « Prince de lu » arrivent à détruire le monstre géant . Le message transmis par cette réclame étant de faire croire  aux enfants qu’en mangeant ces biscuits ils deviendront « plus fort ».

En règle général, les super-héros ciblent surtout les garçons mais la marque a habilement introduit une héroïne pour ne pas  léser la cible féminine. Dans les prochains mois ou années nous verrons apparaître de plus en plus de nouvelles héroïnes et ce phénomène a déjà commencé avec le  dessin animé Disney Pixar  « Rebelle ». Ce n’est plus une princesse classique qui attends en haut de sa tour que son prince charmant la délivre mais une princesse déterminée à protéger son royaume.

 

D’autre part, il y a eu énormément de merchandising en rapport avec les Super-Héros, produits dérivées (vêtements, vaisselles, Stickers…) et des jouets de toutes sortes qui peuvent entraîner des dérives et un trou dans le portefeuille des parents.

Mais en règle général, les super- héros sont perçus comme favorable aux enfants car le corps enseignant les utilise comme kit pédagogique pour faciliter l’apprentissage.

 

Conseils de SimplyMum : Les super héros sont une bonne chose pour les enfants mais  soyez vigilant aux  dérives liées à la publicité et aux merchandising. En ces temps difficile ou la société devient folle ou les gens s’entretuent pour des raisons obscures, laissons nos enfants rêver d’un futur meilleur.

1 vote

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.